Créer mon blog M'identifier

Quelques chiffres clés sur le climat

Le 12 novembre 2013, 19:39 dans Écologie 0

À l’heure où le gouvernement prépare la loi sur la transition énergétique et mobilise ses partenaires pour aboutir à un accord mondial sur le climat en 2015 et à l’occasion de la parution de la version actualisée du « Repères – Chiffres clés du climat – France et Monde », voici quelques chiffres clés sur le climat.

 

« Repères – Chiffres clés du climat – France et Monde » explique les principales caractéristiques de l’effet de serre et ses conséquences, les activités qui en sont à l’origine - en particulier les émissions liées à la production et à la consommation d’énergie - et enfin les organisations et politiques mises en place pour faire face au changement climatique.

- Entre 1901 et 2012, la température moyenne atmosphérique a augmenté de 0,89°C ± 0,2°C dans le monde.

- Le taux d’élévation du niveau moyen des mers du globe est de 3,2 ± 0,4 mm/an entre 1993 et 2010. - Les émissions de CO2 dues à la combustion d'énergie rapportées à la population sont désormais plus élevées en Chine qu'en France : 5,9 t CO2 / hab. contre 5,0 t CO2 / hab. en 2011.

- Les émissions de gaz à effet de serre (hors utilisation des terres, leur changement et la forêt) de l’Union européenne à 27 ont diminué de 18 % entre 1990 et 2011.

- Les émissions de CO2 de la France ont diminué de 7 % entre 1990 et 2007 selon l’approche territoire, mais elles ont augmenté de 14 % sur la même période si l’on ajoute les émissions des produits importés et que l’on retranche celles des produits exportés.

- En France, le transport routier représente 95 % des émissions de gaz à effet de serre dues aux transports.

- Les mécanismes de projet du protocole de Kyoto ont permis d’éviter l’émission de plus de 2 milliards de tonnes CO2 équivalent de gaz à effet de serre.

- En 2012, le système européen d’échange de quotas (EU-ETS) couvrait plus de la moitié des émissions de CO2 de l’Union européenne à 27.

De nombreuses données qui ne laisse aucun doute sur la nécessité d'agir individuellement, en maîtrisant mieux sa consommation énergétique, ainsi que par tous les petits gestes quotidiens : la réduction et tri des déchets, maîtrise de sa consommation d’eau, penser à éteindre les appareils électriques en veille, privilégier les transports en commun, ou le vélo, ou encore le covoiturage pour ses déplacements pour se rendre sur son lieu de travail, adopter un boitier de régulation du chauffage, nettoyer ses ampoules électriques de la poussière pour qu’elle éclaire mieux, couvrir ses casseroles avec un couvercle pour qu’elles consomment moins d’énergie… Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive ! Je suis sure que vous avez vos petites astuces, alors n’hésitez pas à les partager !

 

Pour plus d'informations rendez vous sur ecoenergiesolutions.com

Les billets sont plus verts au Brésil

Le 9 novembre 2013, 15:49 dans Écologie 0

 

Pour une fois que l’argent coule à flots pour voler au secours de la Planète ! Au Brésil, les billets de banques de banque usagés serviront la cause l’écologie. Le gouvernement Brésilien a décidé d’imposer à la Banque centrale Brésilienne le recyclage des billets de banque fatigués. Au lieu d’être détruits, les billets seront recyclés en engrais et renouvelleront les terres agricoles des paysans de la région du Pará

Cette disposition a été votée dans le cadre de la politique nationale des déchets brésiliens entrera en vigueur dès 2014. Chaque mois, la Banque Centrale Brésilienne envoie 13 tonnes de billets papier à la destruction, ce qui représente environs 2,3 millions de coupures. Grâce au recyclage des billets usagés, tout ce papier ne sera désormais plus jamais gaspillé, ce qui constitue un geste positif pour l’environnement.

Un projet financé par la banque centrale brésilienne

Afin d’anticiper l’interdiction de la destruction des billets retirés de la circulation ne tombe sous le coup de la loi, la Banque centrale brésilienne a mis en place des systèmes de bourses scientifiques étudiantes. Grâce à ce financement les universitaires ont pu mettre au point le meilleur moyen pour recycler les billets usagés. C’est l’Université fédérale rurale d'Amazonie (UFRA) qui a remporté la palme de la meilleure invention.

La fabrication d’un compost écologique à base de billets de banque

Après avoir mis au point le procédé pour transformer les billets retirés de la circulation en engrais, l’UFRA a convié les petits agriculteurs de la région du Pará afin qu’ils reçoivent une formation pour apprendre à maîtriser la technique de fabrication de ce compost. Les billets sont déchiquetés en minuscules confettis afin qu’ils perdent toute valeur fiduciaire. Puis les lambeaux de billets sont mélangés à un compost fait à base de paille, de fruits et de légumes.

Une action bénéfique pour la Planète qui s’annonce prometteuse

A ce jour, ce sont déjà cinq cent kilos de billets qui ont été recyclés. Le compost obtenu a servi à fertiliser les terres des agriculteurs de la région du Pará, leur portant assistance par la même occasion. Aucun souci pour les tonnes de billets restants, le pays est vaste et compte près de 340 millions d'hectares de terre à fertiliser, c’est deux fois la superficie des terres agricoles européennes. 

 

Pour plus d'informations rendez vous sur ecoenergiesolutions.com

 

Le défi « Familles à énergie positive »

Le 4 novembre 2013, 19:37 dans Écologie 0

 

 

 

 

Depuis 6 ans l’ONG Prioriterre avec le soutien de l’Ademe, organisent  le défi "Familles à Energie Positive". Il a pour objectif de démontrer que tous ensemble il est possible de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre en participant à une action concrète, mesurable, et conviviale et d'en profiter pour réduire ses factures d'énergie.

 

 

 

Prioriterre est un centre d’information et de conseil sur les consommations d’énergie, d’eau et plus largement des ressources naturelles. Elle est à l’origine de ce défi « Familles à énergie positive » qui a démarré en Haute Savoie il y a 6 ans et qui rassemblait 200 familles. Depuis 2008, 9000 foyers se sont lancés dans le défi et ont économisé près de 20 millions de kWh, soit la consommation d'une ville de 15 000 habitants.

Ensemble, atteignons et dépassons l'objectif de Kyoto de faire 8% d'économie d'énergie

L’idée est de constituer des équipes d’une dizaine de personnes ou foyers (voisins, collègues de travail, amis, membres d’une association). Chaque équipe sera coachée et accompagnée par un capitaine formé par Prioriterre. L’objectif est que les membres de chaque équipe réduisent, pendant la période hivernale, d’au moins 8% leur consommation d’énergie. Et ceci simplement en changeant leurs habitudes et en appliquant des gestes simples. Ils pourront, grâce à un site internet dédié, suivre en direct les progrès réalisés.

Présentation du défi, par Anne Huguet, directrice de Prioriterre

Lien vidéo 1

Pourquoi y participer ?

Faire des économies : les participants économisent en moyenne 200€ sur leur facture d’énergie grâce aux conseils qu’ils reçoivent.

Participer, au défi planétaire de réduction nos émissions de CO² et de préservation de l’environnement.

Partager, nos connaissances et des moments conviviaux autour d’une problématique qui nous concerne tous.

Cette année, Prioriterre propose une petite variante pour les plus motivés : réduire ses consommations de carburant liées aux déplacements.

Comment y participer ?

90% des régions est aujourd’hui mobilisé autour de ce défi et nous pouvons tous y participer. Locataire, propriétaire, personnes vivant seules, en couple, en familles, en colocation, la participation est gratuite et ouverte à tous.

Pour vous renseigner et vous inscrire c’est très simple, vous avez jusqu’au 1er décembre :

Sur le site www.familles-a-energie-positive.fr

En contactant directement Prioriterre par mail à contact@prioriterre.org ou par téléphone au 04 50 67 17 54

Découvrez comment ça marche en vidéo avec l’expérience 2012-2013 en Poitou Charentes

Lien vidéo 2

Pour plus d'informations rendez vous sur ecoenergiesolutions.com

 

 

Voir la suite ≫